Salle de presse - Parasports Québec - Sports adaptés 
Salle de presse - Parasports Québec - Sports adaptés
Sport pour tous !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Initiation
 
 
 
 
 
 
Publications
 
 
 
 

Salle de presse

A B C
Personnalité du mois
Catherine Vaillant : plus vite, plus haut, plus loin
19 décembre 2018

Catherine Vaillant : plus vite, plus haut, plus loin

« Mon but, cette année, c’est d’être capable de voir les fesses de Diane Roy quand je roule. »

C’est que peu importe la distance de la course, la vétérane Roy finissait par disparaître du champ de vision de la recrue Catherine Vaillant la saison dernière en para-athlétisme. « Cette année, j’aimerais ça qu’elle reste dans mon champ de vision et qu’elle ne me clenche pas comme l’année passée. »

Vaillant, qui en était à sa première année en para-athlétisme, a été quadruple médaillée de bronze aux Championnats canadiens aux épreuves de 100 mètres, 200 mètres, 400 mètres et 800 mètres. La personnalité du mois de décembre de Parasports Québec s’est d’ailleurs valu le prix d’athlète de la relève en para-athlétisme remis lors du 26e gala Athlètas d’Athlétisme Québec en novembre dernier.

« La progression qui s’est faite en un an a été rapide et ç’a été aussi surprenant pour moi que pour les entraîneurs. On s’entend qu’au début, juste garder mes lignes, c’était mon premier objectif », a-t-elle raconté en riant.

« Probablement que mon âge, qui peut être un désavantage sur certains points, a aidé sur d’autres. J’ai peut-être plus d’expérience et je connais plus mon corps. Je communique déjà assez bien et je peux dire à mes entraîneurs quand je sens que ça ne fonctionne pas, que je suis trop fatiguée ou qu’au contraire, je peux en faire plus. J’ai aussi déjà une base en alimentation à cause des problèmes de santé que j’ai eus, donc j’ai quand même un passé qui me donnait une petite longueur d’avance. Ç’a été surprenant, mais une belle surprise. »

Ce sera la deuxième saison à laquelle Vaillant prendra part. En septembre 2017, c’est nul autre que Daniel Normandin qui l’a invitée au circuit Gilles-Villeneuve pour voir Lee Leclerc rouler afin de lui donner une idée d’où ce sport pourrait la mener.

« Daniel m’a vue aller dans mon fauteuil roulant de jour et il m’a dit qu’il avait peut-être quelque chose pour moi. J’ai eu une idée de tout ça quand j’ai vu Lee. J’ai ensuite fait des essais et j’ai payé des modifications au fauteuil que j’avais trouvé pour qu’il soit mieux adapté pour moi. Je me suis aussi acheté un rouleau pour m’entraîner autant à la maison qu’en entraînement dirigé. Je crois que tout ça mélangé a fait en sorte que j’ai adhéré au sport assez rapidement. »

Dans les premiers mois, Vaillant avoue que c’était plutôt pour le plaisir qu’elle pratiquait le para-athlétisme. C’est après environ six mois, au moment où elle a commencé à faire des compétitions sur piste, qu’elle s’est sentie devenir plus compétitive. « Au fur et à mesure, j’étais capable de plus comparer avec les autres. J’avais l’air d’une tortue comparativement à Ilana [Dupont], Diane [Roy] et Sarah [White]. C’est devenu beaucoup des objectifs personnels à atteindre, comme faire de meilleurs départs, de meilleurs mouvements et travailler sur ce que j’avais à travailler pour un jour, être capable de ne pas finir dernière à une course », a-t-elle dit.

La saison prochaine, l’importance des compétitions s’accentuera, car Vaillant aura comme objectif d’obtenir un classement mondial. « Cette année, nous voulons aller à l’international, alors je vais probablement aller en Suisse pour avoir ma classification internationale, des temps et des classements mondiaux. »

Celle qui est passée du statut relève à celui d’élite grâce à son temps au 800 mètres la saison dernière réduira en nombre les compétitions auxquelles elle prendra part au Québec pour se concentrer sur son objectif principal et donc, sur les compétitions les plus importantes pour l’atteindre.

« Présentement, j’ai seulement un temps élite et à la fin de la saison 2019, j’aimerais aussi en avoir trois à afficher sur mon frigo », a affirmé Vaillant.

C’est donc pour un total de 32 jours que l’athlète s’absentera de son travail à temps plein, elle qui occupe un poste de courtière pour des produits biologiques. Comment fait-elle pour combiner les deux ?

« Mes patrons sont très compréhensifs. Ils ont vécu avec moi tout le processus, des amputations à ma double greffe, donc quand c’est le temps d’une réalisation un peu plus positive après toutes ces aventures, c’est sûr qu’ils ont embarqué. Ils m’offrent beaucoup de flexibilité », a expliqué Vaillant.

 

Questions en rafale

Chien ou chat?
Tous les animaux en général, surtout les animaux rescapés

Un endroit que tu aimerais visiter?
L’Afrique

Ton mets ou ton aliment préféré?
Le chocolat noir

Le dernier film que tu as vu?
Le Monde de Dory… je n’ai pas le temps de regarder des films!

Ta saison préférée?
Printemps

Ton idole sportif?
Ç’a longtemps été Jean-Luc Brassard, mais le tout premier a été Gaétan Boucher

Sucré ou salé?
Salé

Ce que tu apportes toujours dans ton bagage à main en avion?
Mon iPod



Partager sur facebook

La voix parallèle
Ligue provinciales
Vidéo
 
Facebook
Compte Instagram de Parasports Quebec
 
SportBienEtre.ca
SportAide
 
Merci
à nos partenaires
Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport
Bourassa Savaria Fondation
Savaria
Hydro-Québec
Fondation Bon départ - Canadian Tire
Loutil de la pub
 
Fils RSS
Fils RSS
4545, Pierre-De Coubertin, Montréal, (Québec), Canada, H1V 0B2
Téléphone : 1-514-252-3108 • Télécopieur : 1-514-254-9793 • Courriel : info@parasportsquebec.com
Copyright © 2008 - 2020 Parasports Québec - Tous droits réservés | Web Design: Simbole